Image Soungalo

Soungalo à retrouvé le chemin de la réussite

Empowered Worldview (la perception renforcée du monde) est un module de formation que World Vision a commencé à mettre en œuvre au niveau des communautés depuis 2017. Ce module vise à mobiliser, organiser et responsabiliser les individus, les ménages, les groupes d'agriculteurs et les communautés (dons, talents, connaissances, ressources et capacités spirituelles, sociales, physiques et économiques) pour rompre avec la dépendance et devenir des acteurs actifs de leur propre changement.

Des centaines de leaders religieux chrétiens et musulmans, ainsi que des leaders communautaires travaillant dans divers secteurs d’activités ont suivi avec beaucoup d’intérêt cette formation. Elle a contribué de manière très significative à transformer positivement les cœurs, les pensées et les poches de plusieurs participants comme Soungalo Traoré, volontaire communautaire de parrainage, âgé de 36 ans.

Soungalo Traoré est marié et vit dans une grande famille d’environ 15 personnes dans le village de Segué, situé à 26 kilomètres de Didiéni, chef-lieu de cercle. La précarité était de plus en plus préoccupante pour Soungalo pendant la période de semence car il parvenait difficilement à assurer les besoins alimentaires et autres besoins financiers. Ses activités agricoles ne permettaient pas un épanouissement à cause des mauvaises récoltes successives, dues à de mauvaises pluviométries.

‘’Ma famille trouvait sa nourriture seulement du revenu des champs, aucune autre activité n’était entreprise pour améliorer les conditions de vie de la famille. Nous vivions réellement dans la pauvreté ‘’ nous laissa entendre Soungalo.

En 2019, Soungalo fut bénéficiaire d’une des formations de World Vision sur la perception renforcée du monde à la fin de laquelle Il nous témoigne ainsi : « Cette formation m’a donné de nouvelles idées et un nouveau courage pour mieux entreprendre l’embouche bovine et ovine. »

« Je suis infiniment reconnaissant à Dieu et aussi à World Vision pour cette opportunité qui m’a fait retrouver le chemin de la réussite. Mon courage et ma force pour un avenir meilleur en faveur de ma famille et de moi-même sur terre se sont renouvelées. » dit-il.

Après cette formation salutaire Soungalo a commencé l’embouche d’ovins avec cinq moutons, qu’il a vendu au bout de six mois. Ensuite, il a acheté 15 autres pour les engraisser et en revendre neuf.

Ce commerce a permis à Soungalo de faire une économie de près de 700 000 FCFA (presque US$1,300). Cette somme lui permet de faire face aux dépenses de la famille maintenant.

‘’ Avec mes revenus je paye régulièrement maintenant des habits pour les enfants ainsi que leurs frais de scolarité et ceux de quatre autres enfants de la grande famille. Je m’occupe financièrement des problèmes liés à la santé et je paye les provisions pour la famille ‘’ ajouta Soungalo

Avec cette économie, Soungalo a relancé un nouveau cycle d’engraissement, en payant deux bœufs à 230 000 FCFA (US$420) chacun, et 10 autres moutons. Selon lui, chaque bœuf pourrait être revendu à 500 000 FCFA (US$915) au moment venu.  A cela, il faut ajouter trois des brebis qui ont mis bas.  Grâce à cette formation, la précarité devient progressivement un souvenir pour Soungalo et sa famille.